Autour de notre cour, le Québec!,  Montréal

LA PROGRAMMATION 2019-2020 DE L’OPÉRA DE MONTRÉAL

Voilà quelques jours, j’ai été invitée au lancement de la saison 2019-2020 de l’Opéra de Montréal. Étaient présents à cette rencontre, des abonnés et des représentants des médias. Pour ma part, j’y assistais à titre de collaboratrice pour le blogue Sors de ta Cour.

C’est à l’espace Piano Nobile de la Salle Wilfrid Pelletier, à la Place des Arts, que le directeur général de l’Opéra de Montréal, M. Patrick Corrigan, a dévoilé la saison 2019-2020.

M. Corrigan a commencé son allocution en annonçant avec fierté que l’Opéra de Montréal a accueilli 450 nouveaux abonnés l’année passée grâce à la création d’un forfait d’abonnement novateur : 99 $ pour 4 opéras. Devant un tel succès, l’Opéra de Montréal répète cette formule gagnante. Personnellement, je considère que c’est une occasion avantageuse de s’initier à l’art lyrique.

Également dans le but d’accroître l’accessibilité à l’Opéra, des représentations auront lieu quelques dimanches en après-midi, plus précisément à 14 h. Cette offre répond notamment aux besoins de la clientèle qui habite en banlieue, aux jeunes familles et aux aînés.

Il a aussi été question des causeries « Parlons Opéra » offertes gratuitement dans différentes villes, telles que Montréal, Laval, L’Assomption, Longueuil et éventuellement Vaudreuil. Ces rencontres, d’une durée de 90 minutes, sont l’occasion de s’initier de manière conviviale à l’opéra.

M. Corrigan a complété son allocution en adressant à l’auditoire ces mots empreints de gratitude : « Vous êtes la famille de l’Opéra; sans vous, on irait nulle part; we are nothing without you. »

Une programmation variée attend les amateurs d’opéra à la saison 2019-2020

Par la suite, le directeur artistique de l’Opéra de Montréal, M. Michel Beaulac, a pris la parole pour nous partager avec ravissement qu’un nouvel opéra, intitulé La beauté du monde, est toujours en processus de création et sera présenté en 2021. Cette production racontera le sauvetage historique des œuvres d’art du musée du Louvre en 1939 afin de les protéger des pillages de la guerre.

Pour emprunter les mots de M. Beaulac, l’Opéra de Montréal propose un voyage qui va nous téléporter à travers le temps, entre le 18e et le 21e siècle. Au programme, on pourra apprécier les oeuvres suivantes :

  • Eugène Onéguine de Piotr Ilitch Tchaïkovsky;
  • Lucia di Lammermoor de Gaetano Donizetti;
  • Written on Skin de George Benjamin et Martin Crimp;
  • La flûte enchantée de Wolfgang Amadeus Mozart.

À ce programme déjà admirable, s’ajoutent trois autres œuvres :

Finalement, deux mini récitals ont agrémenté ce lancement. Les spectateurs ont d’abord été ravis d’entendre la voix de la soprano, Mme Andrea Núñez, dans un extrait du premier acte de l’opéra Lucia di Lammermoor intitulé Regnava nel silenzio.

  • Fidélio de Ludwig van Beethoven;
  • Un programme double avec La voix humaine de Francis Poulenc et L’hiver attend beaucoup de moi de Laurence Jobidon et Pascale St-Onge.

Suivi alors un duo composé de la soprano Mme Elizabeth Polese et du baryton M. Nathan Keoughan qui nous ont fait l’honneur d’interpréter un extrait du deuxième acte de La flûte enchantée : Papageno Papagena.

Un verre d’amitié avec les artistes, les membres du conseil et l’équipe de l’Opéra de Montréal nous a été offert : une belle occasion de rencontrer des passionnés de l’art lyrique.

Pour acheter des billets et pour en savoir plus sur les œuvres présentées, n’hésitez pas à consulter le site Internet de l’Opéra de Montréal en cliquant ici.

Je ne sais pas pour vous, mais pour ma part, s’il me fallait sélectionner qu’un seul de ces opéras, le choix serait difficile. Ils m’intéressent tous pour leurs attraits distinctifs. Et de votre côté, qu’en est-il? Aimez-vous l’opéra? Assistez-vous à des concerts lyriques?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *