Roadtrip en Islande 2e partie : Le nord de l’Islande

Mon aventure en Islande se poursuit.  J’ai quitté le sud et mon but était de me rendre à Akuyeri, où j’avais réservé un appartement pour quelques nuits. La route entre Jokulsarlon et Akuyeri est looooongue (520 km).  Pas grave, les paysages sont beaux.

Mondrudalur :

Pour couper la route en deux, j’ai opté pour une nuit en camping à Mondrudalur au camping de Fjalladyrd. Dans ce mini village, j’ai découvert un camping charmant à 13$ CAD la nuit par personne!  Le restaurant offrait un menu typiquement islandais et un buffet pour le déjeuner.  J’ai décidé d’utiliser la jolie cuisine rustique avec un poêle à gaz qui était située dans une maison avec un toit de tourbe.  Il est aussi possible de dormir dans un cottage (toit de tourbe inclus) pour environ 150$ CAD la nuit.

SDTC-Islande 2e partie (1)

 

Fait cocasse : un mouton se dandinant devant la tente a tenté de voler un de mes sacs.  Pascal, fier protecteur, a réussi à faire sortir la bête (pas féroce du tout) de l’enclos. Audacieuse, elle est passée sous la clôture et est venue narguer mon chum 30 secondes après!  Autre chose inusitée, la station d’essence, qui en fait est une petite cabane, est la plus mignonne que j’ai croisée en Islande.

La région de Myvatn

Pas besoin de fusée pour s’y rendre, mais vous aurez l’impression d’être sur la lune à certains moments.  À mon avis, il faut prévoir une bonne journée pour visiter cette région.

SDTC-Islande 2e partie (2)

 

À Krafla, pays des œufs pourris, ça pue!  L’odeur de soufre est très présente, autant à la centrale, qu’il est possible de visiter gratuitement, qu’au cratère de Leirnjukur.  Des fumeroles, il y en a!  Le plus farfelu, à mon avis, c’est la route pour s’y rendre.  Pourquoi se compliquer la vie et creuser pour faire passer un tuyau quand il peut passer au-dessus de la route? Un peu plus loin, j’ai visité le lac Viti qui se trouve dans un cratère.  Le turquoise de l’eau est à couper le souffle.

SDTC-Islande repartie (3)

À Hverir, le paysage est lunaire. On sent la chaleur qui se dégage du sol à certains endroits. Le souffre et les différents minéraux ont coloré le sol. La vapeur sortant des trous nous chatouille les narines (façon polie de dire que ça pue).  Je vous conseille de faire attention à vos appareils photo.  Cette vapeur est corrosive, évitez de passer dans les fumeroles.  À cet endroit, des bains de boue bouillonnante sont visibles.  Il est même possible de s’approcher pour mieux les observer. Regardez où vous mettez les pieds!

 

J’aime les téléséries.  J’adore Le Trône de fer et c’est pourquoi j’étais très enthousiaste de pouvoir visiter un lieu de tournage de cette célèbre série.  La caverne de Grjotagja est une fissure remplie d’eau chauffée à 45°C.  Cet endroit est privé.  Il est interdit de s’y baigner, mais les touristes peuvent le visiter.

 

Le cratère de Hverfell, lui aussi lunaire, est très différent.  C’est un immense amas de gravier gris.  L’escalader se fait bien par un sentier qui est assez abrupt.  La montée se fait en environ 15 minutes. Rendue en haut! Oh la la! Le vent était effroyable!  Je pouvais me laisser pencher vers l’avant et il me retenait.

À Dimmuborgir,
j’ai erré dans les différents sentiers qui sillonnaient un champ de lave.  C’était particulier de se retrouver entourée de lave et de formations rocheuses.  Les sentiers sont bien indiqués par un système de couleurs. La route la plus populaire (Church road) de 2,3 km aller\retour, mène à une splendide arche de pierre.  De plus, les fameux pères Noël islandais, les Yules habitent dans une grotte qu’il est possible de visiter.  La grotte est remplie d’articles appartenant à ces personnages légendaires.

Un must si vous visitez l’Islande avec vos enfants!

                                                               SDTC-Islande 2e partie (5)                                                                                                                                       Source: http://www.northiceland.is/en

Akuyeri

Akuyeri, la 2e plus grande ville d’Islande, n’est pas si grande que ça.  On fait vite le tour des boutiques et restaurants du centre-ville.  À mon avis, c’est un bon endroit pour faire dodo et se ravitailler dans les épiceries, mais ne gaspiller pas une journée pour visiter cette ville.  Le Jardin botanique gratuit Lystigardurinn est bien entretenu et agréable à visiter.  Sa collection de fleurs est impressionnante. Lystigardurinn était situé à 5 minutes de marche de notre hôtel: Saeluhus qui était un bel appartement pratique avec sa cuisinette.  Certains appartements avaient un spa privé extérieur, mais pas le nôtre L! Petit conseil : Réservez vos restaurants à l’avance.  Plusieurs n’avaient plus de places disponibles.

 

Les villages de pêcheurs

 

Pour sortir des sentiers battus et visiter des lieux moins touristiques, je vous suggère une balade d’une journée en longeant la côte vers le village de Siglufjordur.  La météo était de notre côté et c’est sous un soleil resplendissant que nous avons roulé savourant la vue et découvrant des lieux pittoresques en chemin.

SDTC-Islande 2e partie (4)

 

Première surprise, pour rejoindre Siglufjordur à partir d’Akuyeri, il fallait traverser quelques tunnels.  Le premier étroit et d’une longueur de 3 km avait la particularité d’être à sens unique!  Ce fût toute une expérience.  On devait se tasser sur le côté pour laisser passer les voitures à contresens.  Les 2 autres tunnels (beaucoup plus longs) étaient à double sens.

 

 

Siglufjordur est un de mes villages coup de cœur.  Il est doté d’un charme fou avec son port et les montagnes en arrière.  J’ai visité le musée du hareng (Herring Era Museum).  Le billet d’entrée permet de visiter les 3 bâtiments du musée où on peut comprendre l’importance du hareng pour ce petit village de pêcheurs.  La visite est intéressante et historique et vaut les 15$ CAD par personne.  En plus, elle inclut la visite du Musée du folklore islandais quelques rues plus loin!  À moins, d’être un passionné de musique folklorique, ne perdez pas votre temps!

 

S’il vous reste du temps, je vous suggère de poursuivre votre chemin en longeant la côte vers Hosfos et sa piscine publique dont je parle dans l’article: Islande:La baignade.  Sinon, rebroussez chemin et affrontez de nouveau les tunnels!

 

Be the first to comment on "Roadtrip en Islande 2e partie : Le nord de l’Islande"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*