Road trip en Islande : 1ère partie

L’Islande est le pays parfait pour faire un road trip.  Pourquoi?  Tout simplement, car faire un road trip en Islande, c’est l’fun!  Les paysages changent sans arrêt.  Il y a TOUJOURS plus d’une montagne dans notre champ de vision.  Votre Kodak aura besoin d’une semaine de repos au retour, car il fera des heures supplémentaires.  En plus, l’été, il fait clair longtemps, voir toujours en juillet.  J’ai cherché la noirceur, je ne l’ai jamais vue.

J’ai décidé de faire la Route Circulaire, la route 1, dans le sens contraire des aiguilles d’une montre.  Ça se fait très bien aussi dans l’autre sens.

Voici quelques-uns des arrêts que j’ai faits avec mon conjoint, Pascal.

Le Cercle d’or et les alentours

Visiter le Cercle d’or se fait en une demi-journée.  C’est l’endroit le plus touristique après Reykjavik, la capitale.  Par contre, ça vaut quand même le détour.  J’ai pu voir plusieurs attraits touristiques en peu de temps. Je suis contente d’avoir commencé par ça, car plus j’avançais, plus je délaissais les touristes. Non, non, je ne suis pas sauvage, mais j’aime contempler la nature sauvage sans être suivie par un troupeau de touristes!

SDTC- Islandes RoadTrip1 (1)

Pinvellir : Faille entre 2 plaques tectoniques.  Il est possible de faire de la plongée en apnée dans cette faille.  J’aurais bien aimé l’essayer!

SDTC- Islandes RoadTrip1 (2)

Strokkur : Geyser impressionnant qui crache à tous les 5-10 minutes.  Il est possible d’être très près de la colonne d’eau. Attention à vos appareils photos s’il y a du vent!

SDTC- Islandes RoadTrip1 (3)

Gulfoss : Chute majestueuse avec un canyon.

SDTC- Islandes RoadTrip1 (5)

Kerid : Très joli cratère avec des couleurs sublimes quand le soleil se pointe le bout du nez. Malheureusement, c’est un des seuls sites touristiques payants… mais 5$ CAD par personne ce n’est pas abuser non plus.

Dans le sud de l’Islande

Des chutes, j’en ai vues en Islande.  Si en roulant, vous croisez un mot islandais se termine par « foss », c’est qu’il y a une chute toute proche.

SDTC- Islandes RoadTrip1 (15)

Seljalandfoss : Ce qui est original avec cette chute, c’est qu’il est possible de passer à l’arrière et de voir la chute sous un autre angle.  N’hésitez pas à aller à la gauche de la chute vous en découvrirez une autre cachée dans un canyon.

 

SDTC- Islandes RoadTrip1 (13)

Selfoss : Chute impressionnante!  De nombreux escaliers permettent de grimper pour avoir une vue d’au-dessus de la chute.  Plusieurs personnes partaient du haut de cette chute pour faire une randonnée.  Moi, j’ai préféré planter ma tente au pied de Selfoss et de m’endormir (sous le soleil de minuit) en écoutant son grondement.  Un terrain de camping abordable est situé à cet endroit.  Je me permets ici de faire un commentaire sur le camping en Islande.  Je suis une personne très organisée.  Je réserve habituellement mes hébergements à l’avance.  Je ne l’avais pas fait pour mes campings ce qui m’inquiétait un peu.  Ce n’est pas nécessaire!  Il y avait toujours de la place, et ce même en juillet!

 

Petit détour vers les îles Westman:

SDTC- Islandes RoadTrip1 (6)

Grâce au traversier partant de Landeyjahofn d’une durée de 35 minutes et pour la somme modique d’environ 15$ CAD par personne, j’ai traversé jusqu’à Heimaey.  Il est aussi possible de faire la traversée avec son véhicule pour 25 à 30$ CAD de plus dépendamment de la longueur du véhicule.

http://visitwestmanislands.com

SDTC- Islandes RoadTrip1 (7)

Arrivée sur l’île, j’ai fait un tour guidé : Puffin and volcan tour avec Eyja Tours.  J’ai beaucoup apprécié cette excursion, qui m’a permis d’en apprendre plus sur ce Pompéi du nord.  J’ai aussi pu voir des macareux à deux endroits.  Truc que j’ai appris dans ce tour : pour repérer un macareux, cherchez un oiseau grassouillet qui a de la misère à voler.

http://eyjatours.com

 

Aux alentours de Vik :

SDTC- Islandes RoadTrip1 (16)

La pluie était au rendez-vous, mais j’ai quand même apprécié la plage de sable de noir et de galets de Reynisfjara.  Il y a aussi des colonnes de basalte à observer ou à escalader.

Le camping de Pakgil (Thagkil) à 21km de Vik, c’est un incontournable!  Il est au bout d’une route cahoteuse spectaculaire. Ce n’est pas une route F (réservée au 4X4) mais ça brasse.  Le panorama de ce chemin est fantastique!  Le camping est situé dans une vallée verdoyante. J’avais l’impression d’être au bout du monde. Il y a une caverne qui sert de cuisine commune.  Il est aussi possible de louer des cabanes et de faire de la randonnée.

http://www.thakgil.is/?lang=en

SDTC- Islandes RoadTrip1 (8)

Ce poteau, croisé après plusieurs minutes de trajet, m’a rassuré que j’étais sur la bonne route!

SDTC- Islandes RoadTrip1 (10)

Remarquez les moutons qui se dandinent au-dessus de la caverne.

 

Skaftafell :

SDTC- Islandes RoadTrip1 (11)

Situé dans le parc national de Vatnajökull (on m’a dit de le prononcer en disant : « Fat yogourt en anglais), ce parc est un lieu de randonnée.  La première randonnée que j’ai faite se rendait à la chute de Svatifoss (45 minutes aller/retour).  La chute était très belle avec le basalte en arrière.  Par contre, la randonnée elle-même était plus ou moins intéressante.  La seconde randonnée était très facile et menait au glacier (1h aller/retour).  J’ai particulièrement apprécié celle-là, car elle permettait d’observer la flore islandaise.

Du parc, j’ai pris une excursion qui m’a permis de marcher sur un glacier.  Il n’est pas conseillé d’y aller sans guide.  De plus, la compagnie m’a prêté de l’équipement adéquat (crampons et piolet).  La température était épouvantable!  Il a plu pendant 3 heures!  J’ai plus vu l’intérieur du capuchon de mon imperméable que le glacier!  Tout était gris et mouillé!  Le guide était super bon et intéressant et malgré la pluie, j’ai passé un bon moment.

http://www.glacierguides.is

SDTC- Islandes RoadTrip1 (14)

Ici, je sauve mon chum d’une mort certaine! 

Note : Il ne faut pas tout croire ce qui se trouve dans ce blogue, il est possible que j’exagère un petit peu par moment!

 

Jokulsarlon et les alentours : Wow! Icebergs droits devant!  J’aurais passé des heures à regarder ces immenses morceaux de glace flotter!  Je vous conseille d’arrêter à 3 endroits.  D’abord, j’ai visité Fjallsarlon (un peu par accident).  Je croyais que j’étais rendue à Jokulsarlon. Il y a beaucoup moins de touristes, et c’est possible de s’approcher des blocs de glace.  En plus, à cet endroit, on voit bien le mur de glace.

SDTC- Islandes RoadTrip1 (17)

Par la suite, avant le pont près de Jokulsarlon, je vous conseille d’aller vers la plage.  Ici, des icebergs s’échouent sur une plage de sable noir!  Attention!  Il y a des vagues, regarder où vous mettez les pieds!

SDTC- Islandes RoadTrip1 (12)

Troisième arrêt : le vrai Jokulsarlon (beaucoup plus touristique). J’ai pu observer un phoque nageant entre les icebergs à cet endroit.

 

À lire aussi:

Se rendre à Lanmannalaugar en 4 par 4: Tout une aventure!

 

Be the first to comment on "Road trip en Islande : 1ère partie"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*